On ne guérit jamais....

1/6/2009

Je suis bisexuelle et je ne m'en suis jamais cachée. Quelques personnes sont choquées quand j'en parle, mais elles se font de plus en plus rare. Seulement, je ne suis pas comme toutes les jeunes filles qui se disent bisexuelles pour s'attirer les faveurs d'un garçon. Ou bien simplement parce que ça ne les dérange pas de coucher avec une autre fille. Non, moi, je suis vraiment bisexuelle. Je tombe amoureuse d'une personne et non d'un sexe. Je tombe plus rarement amoureuse d'une femme, mais cela m'arrive parfois. C'est assez rare que je le dévoile et il se passe rarement quoique ce soit avec la femme concernée. Habituellement, après un certain temps, ou après que je me sois imposée une certaine distance entre cette femme en question et moi, tous sentiments à disparus pour faire place à une simple amitié. Mais j'ai appris qu'on ne guérit pas toujours...

Il y a quelques années, j'ai rencontré une femme. La première fois que je l'ai vue, j'ai chavirée. Je ne l'ai vue que quelques minutes et pourtant, mon coeur battait la chamade et je tremblais légèrement. Nous sommes devenue amies. Je me suis finalement ouverte à elle et lui ai avouée qu'elle me chavirait. Elle m'a repoussée, laissant quand même une toute petite ouverture. J'ai essayé de m'y glisser et elle a un peu joué avec moi. Mais elle ne m'a pas fait du mal, elle s'est juste amuser à me faire languir un peu, à torturer légèrement mon esprit.
Puis, la vie a légèrement séparé nos chemins pour quelques temps. Je l'ai revue. Je me croyais guérie. Après tout ce temps! Mais non, elle me chavire encore. Moins, mais j'ai peur tout de même.Elle a changé un peu, vieillit, mais si elle le voit, va-t-elle rejouer avec moi. Je dois cependant avouer que je me laisserais encore prendre au jeu avec plaisir...

Comme quoi, on ne guérit jamais complètement....

Category : Tranches de vie | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |