À toi, ma fille

3/8/2009

À toi, ma petite chérie,

Depuis quelques temps, je pense beaucoup à toi, petite chérie qui est si loin de moi. Tu habites avec ta mammy depuis un peu plus de trois ans. Depuis tout ce temps que je n'ai pas vu ta binette petite amour. J'ai tellement que tu m'aies déjà oublié, toi qui étais si petite quand je suis partie.
Je ne veux pas me justifier ni te compliquer la vie avec un conflit qui ne te concerne même pas. Je veux tout simplement te dire que je t'aime tant, que, malgré tout ce qu'on a pu te raconter, ce n'est pas avec plaisir que je t'ai laissée derrière. J'espère tant que tu ne me déteste pas, si seulement tu as un souvenirs de moi.
J'ai tant de peine de ne pas avoir été présente pour tous ces petits moments importants de ta vie. Par chance, j'ai pu assister à tes premiers mots, ton premier Noël, tes premiers pas, ton premier Halloween, ton premier anniversaire... Mais les autres anniversaires, les autres évènements, ton apprentissage de la propreté, de la vie jusqu'à maintenant je les ai ratés. Je ne sais même pas encore combien d'autres je raterai, probablement plusieurs.
Je ne serai pas là pour ton premier jour d'école, je ne verrai pas tes bons résultats scolaires, je ne pourrai pas te consoler de ta première grosse brouille avec un ami, je ne serai pas là pour ta première soirée pyjama. Je ne sais même pas si je pourrai te consoler de ta première peine d'amour.
 Quand on est un enfant, tous les moments d'une journées sont un évènement important. Parce qu'à chaque pas, on apprend, on rencontre la vie et on grandit. Je ne trouve même pas de mots pour te dire à quel point ça peut me faire mal de rater tous ces moments de ta vie.  Presque chaque jour j'en pleure, tous les jours mon cœur de mère saigne.
Je ne sais pas si tu me reviendras avant d'avoir eu tes 18 ans, mais peut-être que ce jour là tu rencontreras aussi des frères et des sœurs.Pour le moment, je n'ai pas d'autre enfant que toi, mais on ne sait jamais quand la vie décide de nous faire un cadeau. Mais je veux que tu saches que jamais personne ne va prendre ta place dans mon cœur, que jamais personne ne te remplacera dans ma vie.
Saches, ma fille, que je t'aimerai toujours et que chez moi tu seras toujours la bienvenue. Je sais qu'un jour la vie me permettra de me rattraper. À ce moment là, je pourrai t'expliquer tout ça, comment moi j'ai vécu tous ces évènements et toutes ces années. Ce jour là, tu pourras croire ce que tu voudras. Personne n'est mieux placé que moi pour savoir à quel point le cœur d'une fille peut pardonner à sa mère.

À un de ces jours, ma petite fille chérie que j'adore tant.
xxxx

Category : Simplement moi | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |